rss mescompetences
Conception pédagogique
Redip

apercu_image

REDIP, acronyme de « Recherche et Développement en Ingénierie Pédagogique », est une SARL créée en 1998 à l’initiative de Mr Paul JAMBON.

 

En 2002, REDIP souhaite se lancer dans la conception d’outils multimédias au service de l’ingénierie pédagogique.

L’entreprise se dote alors d’un département Etudes et Conceptions Pédagogiques ainsi que d’un pôle Développement Informatique. Deux ans plus tard, REDIP développe et adapte des dispositifs d’évaluation auprès de nombreuses branches professionnelles et obtient la reconnaissance des compétences par la VAE (Validation des Acquis de l’Expériences).

Puis, en 2006, avec le site www.mescompetences.com dédié à l’évaluation en ligne des connaissances professionnelles ou générales, REDIP conçoit un dispositif de mise en œuvre, de suivi et de traçabilité des actions d’évaluations et de formations.

Cette double expertise en ingénierie pédagogique et en informatique est ainsi le principal facteur de succès de l’entreprise.

REDIP pour un partenariat en formation qui consiste à Révéler les potentiels-Capitaliser les compétences et Optimiser les formations, en faisant mieux avec les mêmes moyens.

De quoi s’agit-il ? D’optimiser l’utilisation des fonds de la Formation Continue afin de satisfaire au mieux les demandes de formation émanant des entreprises, des salariés et des demandeurs d’emploi. La mise en place progressive de structures d’équipes autonomes de production, la recherche d’une amélioration de la productivité poussent les services formation des entreprises à rechercher puis à développer des formations adaptées aux services de la production et à la maîtrise afférente.

Conséquence logique de cette approche, les salariés sont eux aussi demandeurs de formations ciblées, adaptées en fonction de leurs manques estimés de connaissances pour mener à bien les conditions de production auxquelles ils sont confrontés.

Enfin les demandeurs d’emploi recherchent une reconnaissance, une valorisation de leurs acquis antérieurs (et ils en ont !) de façon objective et fidèle avec une présentation mettant en valeur leurs compétences professionnelles.

Qu’attendent-ils ? D’avoir accès à des formations certifiantes, diplômantes, ou simplement de remise à niveau qui correspondent à leurs attentes. C’est une évidence, et pourtant trop rares sont les formations adaptées aux manques repérés des personnes à former, surtout pour les niveaux d’exécution et de maîtrise de proximité quelle que soit le domaine d’activité identifié. Très souvent on rencontre la solution inverse qui consiste à proposer des formations catalogues, pré établies, qui ne se préoccupent pas (ou très peu) des acquis antérieurs.

Ces propositions, qui consistent à offrir des formations catalogue rodées, amorties, standards, à l’ensemble des populations à former sans prendre en compte les connaissances et compétences antérieures des formés sont la source essentielle du gaspillage des fonds mis à disposition de la formation et du manque d’intérêt pour les entreprises et les salariés.

Alors se pose la double question, comment faire mieux et avec les mêmes moyens ?

Les réponses à ces deux questions sont simples et de bon sens.
Le challenge étant de proposer des formations adaptées et personnalisées avec les mêmes sommes annuelles consacrées (au total 24 milliards d’euros par année en France !).

D’abord en évaluant de manière précise, objective, fidèle et sûre, les acquis des personnes à former AVANT toute formation. C’est une évidence très peu mise en œuvre de façon efficace. Cette première évaluation que l’on peut appeler positionnement, fourni un profil, un état des lieux, précis et complet. Il est source d’intérêt pour les salariés et source d’économies substantielles pour les budgets formations. Ces économies sont alors, affectées à la formation d’autres salariés.
Ensuite en mesurant avec les mêmes moyens, APRES formation, la pertinence des apports de la formation.

Les avantages de cette approche sont indéniables. Les entreprises ont enfin des formations adaptées s’articulant avec leur gestion prévisionnelle des emplois et compétences, ciblées en fonctions des manques repérés, les salariés suivent avec intérêt des formations correspondant à leurs attentes (ils ne répètent plus des formations connues au détriment des formations attendues et non servies !), les organismes de formations offrent alors des services optimisés qui les valorisent auprès de leurs clients.

Les outils, procédés et progiciels de positionnement existent. Ils s’adaptent à toute population. Leur coût de mise en œuvre, variable selon les auteurs, est d’environ 80 € par salarié, pour un positionnement avant formation et une évaluation après formation.

L’économie de temps de formation peut atteindre 30 à 40 %, ce qui offre, à coût constant, des possibilités pour un plus grand nombre de salariés formés.

Les évaluations de compétences professionnelles proposées par REDIP sont adaptées à chaque secteur professionnel, à chaque secteur d’activité et permettent:

  •     D’optimiser l’employabilité de chacun.
  •     D’accompagner la mobilité professionnelle.
  •     D’améliorer la polyvalence d’une équipe.
  •     De détecter les potentiels de chacun des positionnés.


Les résultats obtenus dès la fin du test, sont présentés sous forme d’un livret qui peut-être le passeport professionnel ou le passeport formation.

 

 

REDIP vu par le centre-inffo

alt : article


Réagissez à cet article


Connectez-vous à l'aide de votre compte Facebook.
Facebook