rss mescompetences
Evaluation pédagogique
Certification

apercu_image

La certification est une procédure par laquelle une tierce partie, l’organisme certificateur, donne une assurance écrite qu’un système d’organisation, un processus, une personne, un produit ou un service est conforme à des exigences spécifiées dans une norme ou un référentiel. Elle est un acte volontaire qui peut procurer aux entreprises un avantage concurrentiel. C’est un outil de compétitivité qui établit la confiance dans leurs relations avec leurs clients. Elle est délivrée par des organismes certificateurs indépendants des entreprises certifiées ainsi que des pouvoirs publics.

 

Qu’est-ce qu’un référentiel de certification ?

Un référentiel est un document technique définissant les caractéristiques que doit présenter un produit industriel ou un service et les modalités du contrôle de la conformité à ces caractéristiques. Il est élaboré et validé en concertation avec des représentants des diverses parties intéressées : professionnels, consommateurs ou utilisateurs, administrations concernées.

Un référentiel peut s’appuyer sur une norme, c’est-à-dire sur un document destiné à servir de référence, élaboré par les parties intéressées par consensus. Dans ce cas, la marque collective de certification est, en France, la marque NF.
Chaque référentiel de certification définit son propre champ d’application et comporte :

  • Les caractéristiques retenues pour décrire les produits ou les services qui feront l’objet de contrôles, les valeurs limites des caractéristiques éventuellement exigées pour la certification et les modalités retenues pour classer ces produits ou ces services en fonction de leurs  caractéristiques.
  • La nature et le mode de présentation des informations considérées comme essentielles et qui doivent être portées à la connaissance des consommateurs ou des utilisateurs.
  • Les méthodes d’essais, de mesure, d’analyse, de test ou d’évaluation utilisées pour la détermination des caractéristiques certifiées et qui, dans  la mesure du possible, devront se référer aux normes homologuées existantes.
  • Les modalités des contrôles auxquels procède l’organisme certificateur et ceux auxquels s’engagent à procéder les fabricants, importateurs,  vendeurs des produits ou prestataires des services faisant l’objet de la certification.
  • Le cas échéant, les engagements pris par les fabricants ou prestataires concernant les conditions d’installation des produits ou d’exécution des services certifiés, les conditions du service après-vente et de la réparation des préjudices causés aux utilisateurs ou consommateurs par la  non-conformité du produit ou du service aux caractéristiques certifiées.

Réagissez à cet article


Connectez-vous à l'aide de votre compte Facebook.
Facebook